Retourner sur l’accueil des 75 portraits
Quelle tribu Sécu vous correspond ? Faites le test !

Stéphane Antigny

Directeur - MSA Sud-Champagne

Entre le secteur privé « classique » et la Sécurité sociale, cela ne s’est peut-être pas joué à grand-chose pour Stéphane Antigny. À la fin de son service militaire, il postule des deux côtés. Le premier lui fait miroiter un joli salaire. Le second, des valeurs et de la bienveillance : c’est cela qui l’emporte chez ce statisticien, également diplômé en sciences sociales.

Non seulement faire une pause d’un an et demi dans sa carrière pour se former est un luxe, mais en plus l’EN3S m’a donné une vision d’ensemble de notre institution.

Stéphane arrive ainsi en 1998 à la Cpam de Bar-le-Duc comme Responsable statistiques. Une mission qui n’est pas anodine à l’époque des premières conventions d’objectifs et de gestion signées entre l’État et la Cnam… et lui permet notamment de se faire remarquer par un directeur d’Urcam.

 

C’est par ce biais qu’en 2002 il prend un poste de Chargé de missions en gestion du risque, au niveau régional, qui sera pour lui une révélation. Le dynamisme de l’équipe, avec un état d’esprit type « start-up » et le travail en mode projet, avec la souplesse et la réactivité que cela confère, lui donnent des ailes. Et l’envie de préparer le concours de l’EN3S, qu’il obtient en 2006.

 

Son passage par l’école des dirigeants de la Sécu le ravit : « non seulement faire une pause d’un an et demi dans sa carrière pour se former est un luxe, mais en plus l’EN3S m’a donné une véritable vision d’ensemble de notre institution » insiste-t-il. Stéphane poursuit ensuite son parcours comme Sous-directeur puis Directeur adjoint de la Cpam de l’Aube, entre 2008 et 2014. Et, après un intérim à la Cpam de Seine-et-Marne, il devient l’un des premiers agents du Régime général à prendre la tête d’une caisse du Régime agricole, à la MSA Sud-Champagne (Aube, Haute-Marne).

 

Une découverte du monde agricole et des spécificités de ce régime, avec à ses côtés une équipe de direction soudée. Stéphane ne ménage pas depuis ses efforts, allant souvent sur le terrain à la rencontre des exploitants et des salariés agricoles. « J’ai parfois des retours difficile à entendre.» reconnait-il. Mais il ajoute que ces échanges, francs et directs, sont importants pour lui et pour impulser des actions ou des ajustements qui répondent réellement aux besoins des adhérents et des territoires. Et que les agriculteurs soient les premiers à reconnaître tout ce que la MSA fait de positif pour eux est ce qui donne tout son sens et le plaisir à ce métier passionnant.

à quelle tribu sécu appartenez-vous ? Faites le test !
Son métier vous intéresse ? Rejoignez-nous
Partagez le portrait
Découvrez plus de portraits
75 portraits de sécu