Retourner sur l’accueil des 75 portraits
Quelle tribu Sécu vous correspond ? Faites le test !

Raïssa Smock

Responsable de la plateforme de services - CGSS de Guyane

La Sécurité sociale doit garantir l’accès aux droits à tous… même aux populations isolées de Guyane. « J’ai été agent d’accueil itinérant, et quand vous apportez ne serait-ce qu’une attestation à des gens qui vivent dans des communes situées à 1 heure de pirogue d’un aérodrome, c’est déjà la Lune pour eux » sourit Raïssa Smock.

Téléconseiller à la Sécu, c’est un métier à part entière où l’on apprend la polyvalence et où l’on est fier d’apporter une information claire aux assurés, ça n’a rien à voir avec un call center commercial.

Guadeloupéenne d’origine, c’est en Guyane que Raïssa suit toute sa scolarité jusqu’à son BTS. Elle se lance dans la vie active comme Agent de clientèle dans une grande entreprise publique, devient Conseillère en mission locale pour aider à l’insertion professionnelle des jeunes, puis Assistante de gestion dans un établissement scolaire.

 

Un parcours tourné vers l’attention aux autres qui trouve sa suite logique en 2008 lorsque Raïssa entre à la CGSS, d’abord comme Technicienne prestation. En 2009, elle devient Agent d’accueil, à la fois en physique à Cayenne et sur la plateforme téléphonique. Ainsi qu’en itinérance sur le vaste territoire guyanais : « Ça m’a beaucoup appris, j’ai découvert des problématiques que l’on n’imagine pas depuis notre confort du littoral » insiste-t-elle.

 

La suite de la carrière de Raïssa s’écrit exclusivement à la plateforme téléphonique, à partir de 2010. D’abord Téléconseillère, elle devient progressivement Responsable. Et défend son équipe :

« Téléconseiller à la Sécu, c’est un métier à part entière où l’on apprend la polyvalence et où l’on est fier d’apporter une information claire aux assurés, ça n’a rien à voir avec un call center commercial » tranche-t-elle.

 

Ces derniers mois, l’activité de Raïssa et de son équipe est focalisée sur le contact tracing du Covid. « C’est un défi, notamment avec la problématique des langues autochtones, et une temporalité de l’épidémie qui n’est pas la même ici qu’en métropole. Mais on tient le coup et les choses s’améliorent » conclue-t-elle, confiante.

à quelle tribu sécu appartenez-vous ? Faites le test !
Son métier vous intéresse ? Rejoignez-nous
Partagez le portrait
Découvrez plus de portraits
75 portraits de sécu