Retourner sur l’accueil des 75 portraits
Quelle tribu Sécu vous correspond ? Faites le test !

Carole Bosq

Infirmière - Ugecam Hauts-de-France

L’Assurance maladie dispose, par le biais du réseau des Ugecam, de ses propres établissements de soins. Et c’est dans l’un de ces Ehpad que Carole Bosq exerce en tant qu’Infirmière, dans la région Hauts-de-France. « C’est une mission vaste, finalement presque aussi relationnelle que médicale : tous les intervenants gravitent autour de moi, j’ai un rôle de transmission des messages » souligne-t-elle.

 

Le bac en poche, Carole part en 1993 à la conquête de son indépendance et passe le concours d’infirmière des hôpitaux de Paris. Elle l’obtient immédiatement et part étudier loin de sa région lilloise natale. 5 ans durant, elle travaille au service de cardiologie de l’hôpital Cochin, puis 3 ans en maladies infectieuses à Saint-Antoine.

C’est une mission vaste, finalement presque aussi relationnelle que médicale : tous les intervenants gravitent autour de moi, j’ai un rôle de transmission des messages.

Mais l’envie d’une meilleure qualité de vie la ramène dans le Nord et, après quelques mois de remplacements, elle intègre en 2004 la Sécurité sociale en devenant Infirmière à l’Ehpad de La Rose May. Son quotidien est rythmé par les soins, entre prises de sang, mesure de glycémie et distribution de médicaments aux résidents, mais aussi gestion de l’accueil téléphonique et des éventuelles urgences.

 

Depuis son arrivée, Carole a vu l’Ehpad évoluer selon les besoins et les pathologies de ses résidents. Une unité de vie protégée a ainsi été créée pour accueillir les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. « C’est notre rôle en tant que Sécu de nous adapter pour répondre à ces besoins » avance-t-elle.

 

Ces derniers mois, la vague du Covid-19 a évidemment constitué une épreuve pour l’établissement. « Nous avions beaucoup de pression sur nos épaules, confirme Carole, avec des résidents angoissés à qui il fallait donner des réponses que nous n’avions pas toujours. Mais nous avons géré au mieux, sans manque de matériel. »

 

Éprouvée par la période, Carole considère que l’important était d’être là pour les résidents. Et les tests de la maladie effectués par une équipe du CHR en mai lui ont donné raison : tous étaient négatifs.

à quelle tribu sécu appartenez-vous ? Faites le test !
Son métier vous intéresse ? Rejoignez-nous
Partagez le portrait
Découvrez plus de portraits
75 portraits de sécu